Laurent Hénart

Né en 1968 près de Nancy, après des études à l’université de droit à Nancy où il obtient un DEA en droit public, puis à Sciences Po Paris, Laurent Hénart effectue son service militaire et devient en 1993 collaborateur du groupe UDF de l’Assemblée nationale.

En 1998, il est embauché à Nancy par la banque SNVB comme juriste d’entreprise.

Parallèlement, Laurent Hénart s’engage très tôt dans la vie politique. En 1989, il mène sa première campagne en figurant sur la liste aux élections municipales à Nancy.

Convaincu par le concept de « majorité d’idées » cher à Edgar Faure, Laurent Hénart adhère au Parti Radical et crée le mouvement des Jeunes Radicaux en 1991. Élu en 1995 sur la liste d’André Rossinot, il devient conseiller municipal en charge de la jeunesse.

En 2001, Laurent Hénart devient adjoint au maire, chargé de la culture et de la jeunesse, prenant en charge le développement de l’Opéra comme celui de la création contemporaine.

De 2002 à 2012, il est élu député de la première circonscription de Meurthe-et-Moselle. Parmi les plus jeunes à l’Assemblée nationale, il est remarqué pour son travail au sein de la commission des Finances. Début 2004, il intègre le pôle « cohésion sociale » de Jean-Louis Borloo, en tant que secrétaire d’Etat à l’insertion professionnelle des jeunes.

Laurent Hénart devient en octobre 2005 Président de l’Agence nationale des services à la personne, chargée de promouvoir le développement économique et la professionnalisation du secteur des services à domicile. Il est également Président de la Maison de l’emploi du Grand Nancy.

En 2012, après les législatives, toujours adjoint au Maire à Nancy, Laurent Hénart devient avocat et donne des cours de droit à la Faculté.

En 2014, après une campagne municipale difficile où les sondages nationaux l’annonçaient perdant, Laurent Hénart devient Maire de Nancy, élu à 53%.

Laurent Hénart